UT Southwestern a accordé 18 millions de dollars de fonds PCORI pour rechercher des moyens d’améliorer la santé post-partum

Les chercheurs du centre médical du sud-ouest de l’UT ont reçu l’approbation d’une subvention de 18 millions de dollars de l’Institut de recherche sur les résultats centrés sur le patient (PCORI) à but non lucratif pour étudier les moyens d’améliorer la santé post-partum principalement chez les femmes noires et hispaniques à faible revenu.

L’étude utilisera deux modèles de soins pour déterminer lequel entraîne une détection et un traitement plus précoces des complications chez les mères après l’accouchement. Un groupe recevra une éducation et une communication virtuelles via des notifications push ; l’autre aura des visites régulières de télésanté.

« L’étude déterminera la meilleure façon d’utiliser la technologie pour améliorer l’accès aux soins de santé maternelle et réduire les complications post-partum », a déclaré Elaine Duryea, MD, professeure adjointe d’obstétrique et de gynécologie et directrice médicale de la clinique de médecine fœtale maternelle à Parkland Health. , qui servira de chercheur principal de l’étude avec David B. Nelson, MD, professeur agrégé d’obstétrique et de gynécologie, chef de division de la médecine materno-fœtale à UT Southwestern et directeur médical de la médecine materno-fœtale à Parkland Health. Le Dr Nelson est également membre de la famille Dedman en soins cliniques à l’UTSW et professeur Gillette d’obstétrique et de gynécologie.

Dans cet essai multicentrique, UT Southwestern et Emory University inscriront des patients au Parkland Memorial Hospital de Dallas et au Grady Memorial Hospital d’Atlanta, deux des hôpitaux de travail et d’accouchement les plus fréquentés des États-Unis.Les patients sont soit non assurés, soit sous Medicaid.

Lire aussi  Le premier test sanguin pronostique du genre pourrait mieux prédire le risque de prééclampsie

L’étude se concentrera sur les patients à haut risque de complications post-partum au cours des six premières semaines après l’accouchement. Les problèmes les plus courants comprennent les saignements, l’hypertension artérielle, la glycémie, les problèmes cardiaques, les infections de plaies et les problèmes de santé mentale.

Le concept et la conception de cette étude ont été inspirés par les dilemmes de traitement auxquels sont confrontés quotidiennement les prestataires cliniques de l’UT Southwestern et de Parkland Health. »

Dre Elaine Duryea, MD, professeure adjointe d’obstétrique et de gynécologie et directrice médicale de la clinique de médecine fœto-maternelle de Parkland Health

L’étude s’appuie sur les connaissances acquises grâce aux programmes existants à UT Southwestern et Parkland qui visent à réduire les taux de mortalité élevés chez les nouvelles mères dans le sud du comté de Dallas. Le programme Expanding Maternal Care After Pregnancy (eMCAP) utilise des agents de santé communautaires, des visites à domicile d’infirmières, des visites virtuelles programmées et une unité mobile en personne avec des prestataires médicaux, des travailleurs sociaux et des services de pharmacie déployés au sein de la communauté pour étendre et améliorer les soins post-partum . pour le diabète, l’hypertension et les services de santé comportementale.

« Ce programme démontre que la communauté des soins de santé n’a qu’à commencer quelque part pour commencer à s’attaquer au problème, et des changements simples, peu coûteux et significatifs qui intègrent les expériences vécues par les mères prises en charge feront de grands progrès dans la lutte contre les inégalités. » dans l’espace postnatal », a déclaré Marjorie Quint-Bouzid, DPA, RN, NEA-BC, vice-présidente principale de Parkland, Women’s and Baby Specialty Health.

« Nuestro departamento se enorgullece de haber recibido este premio. La salud materna es de suma importancia, y los hallazgos de este estudio brindarán a los proveedores de atención médica de la mujer más orientación y recursos para garantizar que sus pacientes reciban una atención aún mejor en le futur ». a déclaré Catherine Spong, MD, présidente et professeure d’obstétrique et de gynécologie à UT Southwestern et titulaire de la chaire distinguée Paul C. MacDonald en obstétrique et gynécologie.

Le prix UT Southwestern a été approuvé en attendant que le personnel du PCORI effectue un examen des activités et des programmes et délivre un contrat d’attribution formel.

Fontaine:

Centre médical du sud-ouest de l’UT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *