Tarun Sai Lomté

Quel est l’effet d’une supplémentation en raisins secs sur l’amélioration des performances cognitives, des facteurs de risque cardiovasculaire et des marqueurs d’inflammation ?

Dans une étude récente publiée dans BMC Gériatrieles chercheurs ont conçu un protocole pour examiner l’effet de la supplémentation en raisins secs sur la fonction cognitive chez les personnes âgées.

Étude : Effet de l'inclusion d'un complément alimentaire à base de raisins secs, un aliment riche en polyphénols, sur la fonction cognitive chez les personnes âgées en bonne santé ;  un protocole d'étude pour un essai clinique randomisé.  Crédit image : tarapong srichaiyos/Shutterstock
Étude : Effet de l’inclusion d’un complément alimentaire à base de raisins secs, un aliment riche en polyphénols, sur la fonction cognitive chez les personnes âgées en bonne santé ; un protocole d’étude pour un essai clinique randomisé. Crédit image : tarapong srichaiyos/Shutterstock

Arrière-plan

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la population mondiale d’adultes âgés devrait atteindre deux milliards d’ici 2050. La prévalence du déclin cognitif, des maladies neurodégénératives et de la démence a augmenté rapidement en raison de la longévité accrue. La démence ne fait pas partie de la vie normale et altère la mémoire, le comportement, l’intellect et la capacité d’accomplir les activités quotidiennes.

On estime que jusqu’à 8 % des personnes de plus de 60 ans souffrent de démence. Des études suggèrent que certains régimes, dont le régime méditerranéen, réduisent l’incidence des troubles neurodégénératifs. Le régime méditerranéen comprend des aliments riches en composés phénoliques. Ces composés sont des métabolites végétaux secondaires. La recherche s’est concentrée sur les avantages cognitifs associés à la consommation de polyphénols, qui sont présents dans de nombreux aliments, notamment le cacao, le thé, le vin rouge et le raisin.

Des bienfaits neuroprotecteurs sont observés avec un apport modéré en polyphénols de raisin. Les raisins secs ont un faible indice d’insuline et un indice glycémique faible/modéré. Une étude a rapporté une baisse de la tension artérielle et une augmentation de la satiété associées à 12 semaines de consommation de raisins secs. Cependant, aucune étude n’a examiné l’impact de la consommation de raisins secs sur le déclin cognitif chez les personnes âgées.

Lire aussi  L'approche à la doxycycline post-exposition entraîne une réduction des deux tiers de l'incidence des IST

À propos de l’étude

Dans la présente étude, les chercheurs ont développé un protocole pour un essai clinique randomisé afin d’évaluer l’effet de la consommation de raisins secs pendant 6 mois sur l’amélioration des performances cognitives, des marqueurs inflammatoires et des facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes âgées ayant des fonctions cognitives normales. Les sujets seront randomisés dans les bras d’intervention (50 g de raisins secs) et de contrôle (sans supplément).

Les participants seront recrutés par échantillonnage consécutif à Salamanque et Zamora, en Espagne. Les sujets éligibles seront les personnes âgées de plus de 70 ans avec un score de 24 points ou plus au Mini-Mental State Examination (MMSE). Les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance cardiaque, de maladie pulmonaire obstructive chronique, d’athérosclérose coronarienne/cérébrovasculaire, de maladie rénale/hépatique, de maladie mentale, d’obésité ou d’allergie aux composants du raisin seront exclues.

La taille de l’échantillon sera de 40 sujets dans chaque groupe. La principale variable sera la performance cognitive. Les variables secondaires seront la qualité de vie, l’activité physique, la tension artérielle, la composition corporelle, la fréquence cardiaque, les marqueurs inflammatoires, la valeur nutritionnelle de l’alimentation, les tests de laboratoire et les activités de la vie quotidienne.

Le test MMSE évaluera l’orientation spatiale et temporelle, la mémoire, la fixation, la répétition, la compréhension, l’écriture, la lecture, le dessin et les compétences d’attention/calcul. Le test Rey Auditory Verbal Learning examinera la rétention de la mémoire, l’apprentissage des mots verbaux, le rappel immédiat et la capacité de rétention après une tâche d’interférence.

L’évaluation cognitive de Montréal évaluera les fonctions exécutives, la mémoire à court terme, l’attention, la batterie cognitive, la mémoire de travail, la concentration, le langage et la capacité visuospatiale. Une version abrégée du Questionnaire international sur l’activité physique sera utilisée pour évaluer les activités physiques au cours des sept derniers jours. L’instrument de qualité de vie de l’OMS (WHOQOL-AGE), conçu spécifiquement pour la population âgée, sera utilisé.

Le questionnaire EuroQol 5-D sera utilisé pour évaluer la qualité de vie liée à la santé. Le questionnaire sur l’activité fonctionnelle (FAQ) évaluera la capacité à effectuer des activités instrumentales de la vie quotidienne. Les participants conserveront des registres diététiques des aliments/boissons consommés chaque jour. Les taux sériques d’interleukine (IL)-1, IL-6, IL-10, facteur de nécrose tumorale (TNF)-α et protéine C-réactive seront mesurés par dosage immuno-enzymatique (ELISA).

Les participants recevront de brefs conseils nutritionnels pour une alimentation équilibrée. Ils devront se rendre deux fois : au début de l’étude et six mois plus tard. À chaque visite, des données sur la consommation de médicaments, la consommation d’alcool, le tabagisme et les antécédents personnels/familiaux seront recueillies. Les données sociodémographiques seront collectées au départ. Les performances cognitives, la qualité de vie, l’activité physique et les activités de la vie quotidienne seront également évaluées. Les participants seront assignés au hasard à l’un ou l’autre groupe après leur première visite.

Le test de Kolmogorov-Smirnov examinera la normalité des données. Le test du chi carré ou McNemar examinera les associations entre les variables indépendantes. Une analyse multivariée sera effectuée à l’aide de multiples modèles de régression logistique/linéaire pour étudier l’effet de l’intervention sur la performance cognitive et d’autres variables.

Lire aussi  Une nouvelle méthode évalue comment les mutations du SRAS-CoV-2 peuvent affecter la reconnaissance des anticorps dans les tests antigéniques rapides

remarques finales

L’adhésion à une alimentation équilibrée est l’une des caractéristiques de la prévention des maladies chroniques. Suivre des habitudes alimentaires appropriées peut influencer de manière significative la prévention de la neurodégénérescence. Un défi serait d’établir un régime qui prévient/retarde le déclin cognitif et améliore la qualité de vie. Ainsi, ce projet contribuera à élucider le rôle des polyphénols dans la relation alimentation-santé.

Référence magazine :
  • Rodrigo-Gonzalo, M. et al. (2023) « Effet de l’inclusion d’un complément alimentaire à base de raisins secs, un aliment riche en polyphénols, sur la fonction cognitive chez les personnes âgées en bonne santé ; protocole d’étude pour un essai clinique randomisé », BMC Gériatrie23(1). est ce que je: 10.1186/s12877-023-03882-6.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *