Mount Sinai élargira son programme de formation en recherche sur la biologie de la peau grâce à une subvention T32 de 1,3 million de dollars

Le département de dermatologie Kimberly et Eric J. Waldman de la faculté de médecine Icahn du mont Sinaï étendra son programme de formation à la recherche en biologie cutanée soutenu par une subvention T32 de 1,3 million de dollars sur cinq ans des National Institutes of Health (NIH) et du National Institutes of Health (NIH). Institut de l’arthrite et des maladies musculo-squelettiques et cutanées (NIAMS).

Le programme de formation en recherche sur la biologie des systèmes cutanés adoptera une approche multidisciplinaire pour enseigner aux scientifiques une compréhension globale de la physiologie, de la santé et des maladies humaines. En tant que chef de file reconnu dans la recherche sur la biologie de la peau et les maladies de la peau, Mount Sinai deviendra également un incubateur pour les futurs leaders biomédicaux dans le domaine grâce à ce programme.

La biologie cutanée traditionnelle se concentre souvent sur les cellules cutanées les plus évidentes, les kératinocytes, qui forment la structure de l’épiderme et sont essentiels à la réparation de la peau. Le programme Systems Skin Biology adoptera une approche interconnectée basée sur la prémisse que les neurones, les cellules immunitaires et les vaisseaux sanguins sont autant de « biologie cutanée » que les cellules cutanées traditionnelles. Les chercheurs de Mount Sinai ont déjà découvert de nouveaux traitements contre les démangeaisons en étudiant l’intersection des nerfs et des cellules immunitaires, et ils pensent que de futures études dans le cadre du programme Systems Skin Biology permettront de découvrir des informations sur la réparation des plaies, le cancer, la perte de cheveux, le vitiligo et l’acné.

La science et la médecine évoluent rapidement et donc la formation elle-même doit s’adapter. Ce programme T32 est vraiment unique en ce sens qu’il déplace son objectif d’une discipline unique vers une formation interdisciplinaire dans deux domaines traditionnellement disparates, tels que les neurosciences et l’immunologie, en utilisant la peau et les maladies associées comme paradigme modèle. » .

Brian S. Kim, MD, MTR, FAAD, Co-chercheur principal, Vice-président de la recherche et directeur du Mark Lebwohl Center for Neuroinflammation and Sensation à Icahn Mount Sinai

Le Dr Kim, un chercheur médical renommé sur les démangeaisons chroniques et les affections cutanées inflammatoires, a déclaré que la subvention (numéro 1T32AR082315-01) financera initialement deux boursiers pré-doctoraux ou scientifiques médicaux et deux boursiers post-doctoraux ou scientifiques médicaux. Il facilitera la formation d’étudiants aux doctorats et/ou MD/PhD en biologie intersectionnelle de la peau, ainsi que la formation de scientifiques et de cliniciens titulaires de diplômes avancés pour devenir des chercheurs principaux financés de manière indépendante. En plus de la dermatologie, le programme de formation en recherche sur la biologie des systèmes cutanés comprendra des connaissances de l’ensemble du système de santé, notamment la biologie de la peau, l’immunologie, les neurosciences, la biologie épithéliale, la médecine translationnelle et la biologie des cellules souches.

Lire aussi  Des doses plus élevées de vaccin antipneumococcique améliorent la réponse en anticorps chez les patients recevant du rituximab pour une vascularite associée aux ANCA

« Cette bourse de formation sera particulièrement utile aux boursiers pré- et post-doctoraux et aux résidents en dermatologie intéressés à apporter un nouvel angle et de nouvelles approches à la recherche sur la peau », a déclaré la co-chercheuse principale Sarah E. Millar, PhD, directrice de la Black Family. Stem Cell Institute et doyen associé principal pour la recherche fondamentale à Icahn Mount Sinai. « Après une formation dans divers laboratoires du campus de Mount Sinai, ils pourront appliquer ces nouvelles compétences pour découvrir de nouveaux mécanismes dans la biologie et les maladies de la peau. »

« Ce programme T32 est l’une des nombreuses étapes qui permettront à notre département de devenir l’épicentre de l’innovation et un leader mondial en dermatologie, ainsi que de former de futurs leaders et des leaders d’opinion clés en dermatologie », a déclaré Emma Guttman-Yassky, MD, PhD , Waldman Professeur de dermatologie et d’immunologie à Icahn Mount Sinai et président de dermatologie au Mount Sinai Health System. « En plus de faire reconnaître l’étendue de l’excellence institutionnelle dans les maladies de la peau et la biologie de la peau au Mont Sinaï, ce programme de formation aura un impact indélébile sur l’avenir de la dermatologie et de la recherche en dermatologie pour les décennies à venir. »

Lire aussi  Une nouvelle technique de modélisation peut aider à mieux comprendre le développement de la polyarthrite rhumatoïde

Mount Sinai continue d’être un chef de file dans le domaine de la biologie de la peau à New York et dans la région des trois États. En 2021, le système de santé a créé un centre de ressources pour la biologie et les maladies de la peau, alors l’un des six seuls à l’échelle nationale soutenu par une subvention NIAMS. Le Centre utilise des innovations techniques, une infrastructure haut de gamme et la puissance de calcul disponible au mont Sinaï pour faire progresser et soutenir la recherche sur la peau ; il intègre également des experts en édition de gènes, en génomique et en bioinformatique au sein de laboratoires de recherche sur la peau pour briser les barrières de la communication interdisciplinaire.

Fontaine:

Hôpital Mount Sinai / École de médecine Mount Sinai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *