Bhavana Kunkalikar

Une étude explore les nouveaux acouphènes après la vaccination contre le COVID-19

Dans une étude récente publiée dans le laryngoscopeLes chercheurs ont évalué l’incidence des acouphènes d’apparition récente après la vaccination contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Étude : Prévalence des acouphènes d'apparition récente après la vaccination contre la COVID-19 par rapport à d'autres vaccins.  Crédit d'image : Mlle Ty/Shutterstock
Étude : Prévalence des acouphènes d’apparition récente après la vaccination contre la COVID-19 par rapport à d’autres vaccins. Crédit d’image : Mlle Ty/Shutterstock

La prévalence croissante de la réticence à la vaccination et de l’anxiété face aux effets secondaires du vaccin COVID-19 à acide ribonucléique messager (ARNm) est devenue un problème de santé mondial majeur. En conséquence, tout au long de la pandémie de COVID-19, des recherches approfondies ont été menées sur les effets indésirables de la vaccination contre le COVID-19. Récemment, les acouphènes ont attiré l’attention en tant qu’effet secondaire potentiel du vaccin ARNm COVID-19. Suite à la vaccination contre le COVID-19, des patients ont signalé le développement d’acouphènes bouleversant la vie qui peuvent s’accompagner d’une perte auditive, endommageant considérablement la qualité de vie du patient.

À propos de l’étude

Dans la présente étude, les chercheurs ont déterminé la proportion de patients qui ont présenté de nouveaux acouphènes dans les 21 jours suivant la réception du vaccin COVID-19 par rapport à ceux qui ont reçu les vaccins contre la grippe, les polysaccharides antipneumococciques et le Tdap (tétanos), la diphtérie et les vaccins acellulaires. coqueluche).

TriNetX Analytics Network, un réseau fédéré de recherche en santé, a recueilli des données anonymisées sur les dossiers de santé électroniques (DSE) de plus de 78 millions de patients dans 45 organisations de soins de santé (HCO) aux États-Unis. Ces données ont été utilisées pour créer une conception de cohorte rétrospective. Dans le réseau collaboratif américain de la plate-forme TriNetX, il y avait 78 058 186 patients avec n’importe quel DSE.

Lire aussi  Le projet Surrey financé par la British Heart Foundation abordera la sécurité cardiaque des nouveaux agents antipaludiques

Cinq groupes de patients ont été identifiés : (1) ceux qui ont reçu la première dose du vaccin ARNm COVID-19 entre le 15 décembre 2020 et le 1er mars 2022, (2) ceux qui ont reçu la deuxième dose du vaccin ARNm COVID-19 entre le 15 décembre 2020 et le 1er mars 2022, (3) qui ont reçu le vaccin antigrippal entre le 1er janvier 2019 et le 1er décembre 2019, (4) qui ont reçu le vaccin dcaT entre le 1er janvier 2019 et le 1er décembre 2019, et (5) ayant reçu le vaccin contre le pneumocoque entre le 1er janvier 2019 et le 1er décembre 2019. 2019 et le 1er décembre 2019.

Les dates pour le groupe de vaccination COVID-19 allaient du premier jour de la vaccination COVID-19 aux États-Unis à une date hypothétique qui offrait une fenêtre de plus de trois semaines avant la collecte des données. Pour exclure la probabilité d’une vaccination contre la COVID-19 au sein de ces trois groupes, trois groupes de vaccination communs supplémentaires ont été évalués tout au long de 2019.

L’équipe a défini un événement de vaccination comme la première fois qu’un patient répondait aux critères dans une période de temps spécifiée, ce qui implique que la première dose de COVID-19 a été évaluée dans la première cohorte de doses. Le groupe de la deuxième dose de COVID-19 a subi précisément deux procédures de vaccination documentées. Un diagnostic d’acouphène chez un patient sans antécédent a été appelé acouphène d’apparition récente.

Lire aussi  Un nouveau composé s'avère puissant contre plus de 300 bactéries résistantes aux médicaments

Résultats

Les résultats de l’étude ont montré que dans les 21 jours suivant la réception de leurs première et deuxième doses du vaccin à ARNm COVID-19, 0,038 % des 2 575 235 participants et 0,031 % des 1 477 890 participants ont reçu un diagnostic d’acouphènes. Après la deuxième dose du vaccin COVID-19, il y avait moins de risques de souffrir d’acouphènes qu’après la première dose. Par rapport au groupe de la grippe, 998 991 patients vaccinés contre la grippe et 1 009 935 patients ayant reçu la première dose du vaccin COVID-19 ont signalé des acouphènes. De plus, il y a eu 720 cas d’un nouveau diagnostic d’acouphène dans le groupe de la grippe et 374 cas dans le groupe de la première dose de COVID-19.

Par rapport à la cohorte Tdap, il y avait un total de 444 708 patients vaccinés Tdap et 444 721 patients vaccinés contre la COVID-19 pour la première dose. Ceux-ci comprenaient 314 cas d’un nouveau diagnostic d’acouphène dans le groupe Tdap et 133 nouveaux cas d’acouphène dans le groupe COVID-19 à la première dose. Pour le groupe du vaccin antipneumococcique polyosidique, l’équipe a trouvé 153 344 patients vaccinés contre le pneumocoque contre 154 825 patients qui ont reçu leur première dose du vaccin COVID-19. Parmi ceux-ci, il y avait 132 cas d’une nouvelle rencontre diagnostique d’acouphènes chez les patients vaccinés contre le pneumocoque, tandis que 79 cas d’acouphènes sont survenus dans le groupe de la première dose de COVID-19.

En comparant le groupe COVID-19 de la deuxième dose, 1 516 282 patients ont reçu la deuxième dose de vaccin COVID-19, tandis que 1 516 282 patients ont reçu la première dose. Ceux-ci comprenaient 465 cas d’un nouveau diagnostic d’acouphènes dans le groupe COVID-19 à la deuxième dose et 577 nouveaux cas d’acouphènes dans le groupe COVID-19 à la première dose.

Lire aussi  L'étude explore les caractéristiques histopathologiques, sérologiques et cliniques du PASC chez les patients atteints de COVID-19 léger

Dans l’ensemble, les résultats de l’étude ont montré que les patients étaient plus susceptibles de souffrir d’acouphènes après avoir reçu les vaccins Tdap, antigrippal et antipneumococcique qu’après la première dose du vaccin COVID-19.

Référence du magazine :
  • Dorney, I., Bobak, L., Otteson, T. et Kaelber, D.C. (2022). Prévalence des acouphènes d’apparition récente après la vaccination contre la COVID-19 par rapport aux autres vaccins. le laryngoscope. fais:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *