La thérapie combinée pourrait être une option sûre pour le traitement d’entretien aux opioïdes oraux pendant la grossesse

Les lignes directrices actuelles recommandent de prescrire de la méthadone ou de la buprénorphine aux femmes enceintes souffrant de troubles liés à l’utilisation d’opioïdes, mais ces médicaments présentent également un potentiel d’abus important. Une étude récente publiée dans Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica indique que la thérapie combinée de buprénorphine et de naloxone, qui est connue pour aider à prévenir de tels abus, est aussi sûre que la buprénorphine seule pendant la grossesse pour la mère et le nouveau-né.

Dans l’étude portant sur 67 femmes enceintes, les groupes buprénorphine-naloxone et buprénorphine ont montré des résultats similaires et ne différaient pas significativement l’un de l’autre en termes de santé maternelle pendant la grossesse, l’accouchement ou la santé du nouveau-né.

La thérapie combinée de buprénorphine et de naloxone pourrait être une option pour le traitement d’entretien des opioïdes oraux pendant la grossesse, mais des études plus importantes sont nécessaires avant que les recommandations officielles ne changent. Les femmes sous traitement à la méthadone peuvent avoir des problèmes de toxicomanie plus graves, nécessitant une surveillance particulièrement attentive. »

Minna M. Kanervo, C.auteur correspondant, Hôpital universitaire d’Helsinki, Finlande

Police de caractère:

Wiley

Référence magazine :

Kanervo, M.M. et coll. (2022).Buprénorphine-naloxone, buprénorphine et méthadone pendant la grossesse dans le trouble maternel lié à l’utilisation d’opioïdes. Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica. doi.org/10.1111/aogs.14497.

Lire aussi  Les femmes atteintes de troubles de l'humeur post-partum peuvent éprouver des réponses irrégulières du système immunitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *